Icoon FrontForce
9 juli 2020

Dispatching interzonal dans la zone de secours Est avec FrontForce Emergency

[In het Nederlands]

Avec l’ajout des postes Termonde, Buggenhout, Lebbeke et Hamme le 1er juillet, toute la zone de secours de Flandre Est est désormais protégée du dispatching du zone de secours de Centre à Gand. Le 27 mai, les postes de Berlare, Lokeren et Zele étaient déjà reliés. Cette approche progressive a été délibérément choisie sur la base d’événements planifiés tels que la promenade du Ros Beiaard, la démolition de la caserne de Dendermonde… En raison de la pandémie de corona, le cheval légendaire n’a pas pu faire sa tournée à Termonde en mai, mais heureusement, le virus n’a pas eu d’impact sur la planification de notre projet. Le temps étant un élément crucial de notre aide, nous aimons tenir nos promesses en matière de timing.

Avec la zone de secours de Est, pas moins de 3 zones de pompiers et de secours sont dispatché depuis le dispatching high-tech de Gand. Grâce à la flexibilité de notre logiciel, le Centre, le Sud-Est et l’Est peuvent préserver leur identité dans cette coopération (avec, entre autres, leurs propres procédures de départ, leurs propres rôles et droits, des tableaux de bord personnalisés, etc.) et en même temps bénéficier des économies d’échelle (opérationnelles). Le dispatching interzonal, assuré 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par une équipe de 16 dispatchers professionnels, reçoit des milliers d’interventions de pompiers et d’ambulances par an en provenance de 5 centres d’urgence différents et protège ainsi plus d’un million d’habitants. Grâce au partenariat des 3 zones, elles partagent non seulement le dispatching mais peuvent également faire appel aux ressources et aux spécialisations de chacun, ce qui ne fait bien sûr qu’améliorer le service. Avec 3 zones sur 1 système de dispatching, nous prouvons que FrontForce Emergency est extrêmement modulable. Entre-temps, FrontForce Emergency pour Flandre Est alerte environ 1850 pompiers et ambulanciers et a été optimisé pour les professionnels et les volontaires.

Au début de ce projet, nous n’avions aucune idée de qui étaient les personnes derrière FrontForce Emergency. Les premiers contacts ont été prometteurs, des objectifs clairs et un chronologie ont été établis, mais surtout la communication a été transparente et honnête. Systématiquement, la coopération s’est intensifiée et ce projet nous a procuré un sentiment agréable. Tous nos souhaits ont été discutés en détail et la meilleure traduction possible a été recherchée pour notre zone de secours principalement composée de volontaires. Il nous est vite apparu que nous pouvions faire appel à des personnes ayant de l’expérience dans de tels projets, elles n’étaient pas prêtes pour leur première migration. Les réunions presque chaque semaine avec le groupe de projet, même si elles étaient en grande partie des réunions vidéo en ces temps de corona, ont toujours été productives. En outre, un état des lieux précis a été proposé aux commandants de zone par l’intermédiaire du groupe de pilotage. Nous avons pu faire l’expérience d’une méthode de travail réussie.

Le passage à FrontForce Emergency a également été l’occasion pour nous d’analyser en profondeur le fonctionnement opérationnel de la zone de service d’incendie, qui fonctionne depuis 5 ans maintenant, et de le revoir de manière intensive sur la base de l’expérience acquise et de la comparaison avec les deux autres zones de service d’incendie dans le cadre du dispatching interzonal. Après tout, l’objectif à long terme est de parvenir à une procédure de départ similaire dans les trois zones, non seulement pour les interventions quotidiennes, mais aussi pour les spécialisations.

Dès le groupe de projet, il est rapidement devenu évident que FrontForce Emergency allait être un pas sérieux vers l’avenir pour notre zone. Là où nous rêvions auparavant d’obtenir rapidement des informations à partir de SIG, comme simplement les bouches d’incendie, les gazoducs et d’autres informations opérationnelles utiles, cela est soudainement devenu réalité. Pas dans les 6 ans, mais cette année encore. Les possibilités techniques et d’ajustement étendues nous donnent, en tant qu’utilisateurs, la possibilité de prendre en compte toutes les sensibilités et habitudes en combinaison avec l’offre de la meilleure réponse possible à nos risques opérationnels. Cette année, des tablettes seront ajoutés à nos véhicules de première ligne et nos véhicules seront traçables pour le dispatching. Cela améliorera notre engagement opérationnel, car nous serons en mesure de tirer parti d’informations essentielles et d’utiliser nos ressources plus efficacement.

En pratique, nous récoltons déjà quotidiennement les fruits de la coopération avec les autres zones, la communication est unifiée et il est beaucoup plus facile de donner et de recevoir de l’aide maintenant que tout se fait par un seul dispatching. Nous sommes convaincus qu’il ne s’agit là que d’un premier pas vers l’intensification du dispatching et nous sommes également convaincus que FrontForce est le partenaire idéal pour cela.

Lt. Frank Van Droogenbroeck – Directeur opérationelle – Zone de secours Est

Vous souhaitez obtenir plus d’informations sur FrontForce Emergency pour votre zone ou votre entreprise? N’hésitez pas à nous contacter, nous serons heureux de vous aider!

(photo: Zone de secours de Centre à Gand)